1er novembre 2013 – Le souvenir de la Grande Guerre : mémoire et influence

Publié le 1 novembre 2013 par Bruno Racouchot

Bel outil d’influence pédagogique et culturelle que ce Petit Quizz de la Grande Guerre que vient de sortir Grégoire Thonnat aux éditions Pierre de Taillac ! Excellent communicant, esprit libre aussi discret que cultivé, Grégoire Thonnat est un habitué des habiles opérations d’influence puisqu’il avait, contre toute attente, déjà remporté en 2010 un magnifique succès de librairie avec sa Petite histoire du ticket de métro parisien. Il récidive avec brio en proposant dans un format poche un jeu de 100 questions-réponses sur la guerre de 1914-1918. On y apprend pourquoi les casques des soldats allemands possèdent une pointe au début de la guerre (pour se protéger des coups de sabre des cavaliers), mais aussi que le parc automobile de l’armée française est passé de 500 véhicules en 1914 à 235 000 en 1918, ou encore que les aviateurs français n’ont pas de parachute (les pilotes allemands seront les premiers à en être équipés en 1918). Verdun ? Un mythe, certes, mais d’une cruauté inouïe : 20 millions d’obus tirés sur une bande de terre de quelques kilomètres, 160 000 morts français, 140 000 morts allemands… tout ça pour en revenir, dix mois après, quasiment aux mêmes positions qu’au début de la bataille. Se souvient-on encore aujourd’hui que notre actuel Loto, notre Française des Jeux, viennent des « Gueules cassées », l’association des blessés de la face durant la Grande Guerre ?…

A rebours de bien des manuels d’histoire poussifs, ennuyeux – mais se voulant dans un certain air du temps – qui s’efforcent de déconstruire notre passé, refusant la logique des dates et des lieux, ce petit quizz donne au contraire des éléments clairs et précis, abordables par tous, pour comprendre l’ampleur du drame. Il ne s’agit pas là d’un énième ouvrage universitaire, l’auteur n’en a d’ailleurs pas la prétention. Il préfère par mots-clés, images et jeu actif de questions-réponses, parler à nos tripes et à notre émotion. Simple, ludique, pratique, sobre et élégant, il rappelle – voire apprend – aux jeunes et aux moins jeunes, des traits, des faits, des images qui ont marqué notre mémoire nationale. Comme l’écrit dans sa courte préface Jean-Jacques Becker, professeur à l’université de Paris X Nanterre, « cent ans après son éclatement, la Grande Guerre, même si ses derniers combattants ont maintenant disparu, même si la génération de leurs enfants en est proche, reste au cœur des Français. Peut-on imaginer une France où le nom de Verdun serait sans écho ? » Et de souligner combien de termes hérités de ce conflit sont passés dans le langage courant : poilu, barda, cagna… Pour moins de 5 €, il s’agit là d’un vecteur d’influence qui peut et doit circuler afin de faire perdurer la mémoire de nos grands anciens.

Bruno Racouchot, Directeur de Communication & Influence

Pour en savoir plus sur le Petit Quizz de la Grande Guerre : http://lepetitquizzdelagrandeguerre.blogspot.fr/ et sur son ouvrage précédent : http://histoireduticketdemetro.blogspot.fr/

Partagez cet article
    • Invités :

    • Mots-clefs

    • Infothèque