Xavier Raufer

 

N°81 – Mars 2017 – Penser l’influence dans les rapports de force de la guerre économique : de la compétition aux manœuvres criminelles

Les habits neufs de l’impérialisme : tel est le titre du dossier proposé ce mois-ci par la revue Sécurité globale. Dans cet ensemble, il m’a été demandé d’intervenir sur le thème Penser l’influence dans les rapports de force de la guerre économique : de la compétition aux manœuvres criminelles. Comme vous pourrez le constater dans les pages qui suivent, l’influence, comme Janus, offre deux faces, l’une positive, l’autre négative. Et la frontière est parfois ténue entre la volonté de remporter une bataille économique et l’utilisation proprement mafieuse des moyens qu’offre la guerre de l’information. Où s’arrête la compétition ? Où commence le crime ? Lire la suite

 

2 décembre 2016 – Réalité, filtres médiatiques et bataille des idées

Dans deux de ses toutes récentes notes d’alerte de la revue Sécurité Globale intitulées La Bataille des idées, le criminologue Xavier Raufer met clairement en évidence les liens qui unissent prédateurs financiers, hommes politiques et journalistes. Pointant tour à tour « Lénine, Soros et la fragmentation du monde » et « Brexit, Trump et journalisme de connivence », Xavier Raufer montre à quel point le jeu des idées visant à définir les règles de ce qu’il est convenu de penser – et ensuite de faire – permet de dresser les opinons publiques et les marchés. Ou plutôt permettait. Car il semblerait que le discrédit qui touche aujourd’hui les médias et les prétendues « élites » dirigeantes soit un phénomène de réaction à l’échelle mondiale.  Lire la suite

 

N° 63 – Mars 2015 – Big Brother et le dressage des peuples via le soft power : le décryptage de Laurent Obertone

En 2013, le journaliste et écrivain Laurent Obertone s’est fait connaître du grand public avec un document choc, La France Orange mécanique, (éditions Ring), où il décrivait une France livrée à l’ensauvagement et à la pure violence. Dans la foulée, il signe aujourd’hui La France Big Brother, (éditions Ring), où il dissèque un système de domination des peuples via l’usage intensif du soft power. Deux livres qui ont suscité de nombreuses polémiques mais qui ont le mérite d’engager une réflexion de fond sur notre devenir. Dans l’entretien qu’il m’a accordé, Laurent Obertone décortique la « machine à dresser les peuples ». Il montre à partir de quel socle mental sont élaborés les messages, comment ils circulent et formatent les esprits, rendant toujours plus ardu le travail de la pensée et délicat l’exercice de la liberté.

Télécharger le document

 

4 février 2015 – Terrorisme, criminologie, médias et idéologies, l’implacable analyse de Xavier Raufer

La France a secrété son propre terrorisme. Tel était le titre de la dernière tribune accordée par le criminologue Xavier Raufer au Figaro Magazine (30/01/15). Xavier Raufer n’a pas sa langue dans sa poche. Il démonte avec une lucidité exemplaire les logiques terroristes et criminelles à l’œuvre dans notre monde. Résolument à contre-courant de la pensée dominante, larmoyante et infantilisante, il pointe du doigt nos faiblesses. Et surtout il met en relief le jeu subtil des idées dans les stratégies d’influence. Avec une incroyable prémonition – fruit sans doute de sa méthode de décèlement précoce – il a sorti en novembre dernier Criminologie, la dimension stratégique et géopolitique (Editions Eska, 300 p., 30 €), une analyse qui intègre les jeux médiatiques et d’influence au cœur des entreprises terroristes et criminelles. Elle mérite d’être lue et relue à la lumière des récents événements de janvier. Voyons donc comment pour Xavier Raufer s’articulent terrorisme, criminologie, idées, médias et idéologies. Lire la suite

 

N° 57 – Juillet 2014 – Risques criminels et communication d’influence : un colloque pour les entreprises au Sénat

Comme annoncé dans Communication & Influence n° 51, un colloque portant sur l’évolution des menaces pour les entreprises s’est tenu en janvier dernier au Sénat, sous l’égide de l’institut Jean Lecanuet. Bruno Racouchot, le directeur de Comes communication, y est intervenu sur le thème des opérations d’influence et de contre-influence à mettre en œuvre dans l’entreprise, soit pour prendre l’offensive, soit pour se prémunir face à des opérations de déstabilisation pouvant porter atteinte à ses intérêts, en particulier son image et son capital immatériel. Cette intervention vient d’être publiée dans la revue trimestrielle France Forum, qui nous a très aimablement autorisés à la reproduire dans nos colonnes. Lire la suite

 

N°51 – Janvier 2014 – Entreprises, risques criminels et communication d’influence : le décryptage de Xavier Raufer

Criminologue, docteur en géopolitique, Xavier Raufer est co-directeur du DRMCC, Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l’Université Paris II Panthéon-Assas et enseigne à l’international (Chine, Etats-Unis..). Pour lui, les menaces criminelles concernent désormais prioritairement les sphères économique et financière. Et donc l’entreprise. Dans l’entretien qu’il m’a accordé, Xavier Raufer présente le colloque organisé le 29 janvier 2014 au Sénat dans le cadre de l’Institut Jean Lecanuet. Plus particulièrement destiné aux entreprises, il s’intitule « Evolution des dangers et des menaces : ouvrons les yeux ». J’y interviens au nom de Comes Communication et de Communication & Influence pour expliquer comment la communication d’influence peut aider l’entreprise à contrer les actions de déstabilisation tout en optimisant son capital immatériel.

Bruno Racouchot, directeur de Communication & Influence

Télécharger ce document

Feuilleter sur Calaméo

 

29 avril 2013 – Influence et géoéconomie : l’Institut Choiseul poursuit sa montée en puissance

En douceur, l’Institut Choiseul – think tank français dédié à l’analyse de la gouvernance économique mondiale – poursuit son travail d’études des réseaux d’influence, tant en France qu’à l’international. Plusieurs événements récents méritent que l’on salue ce travail de fond. En Une, le Figaro magazine du week-end dernier dresse un dossier présentant les 250 leaders de demain, « Ceux qui font la France », et ce à partir d’une étude de l’Institut Choiseul. Economie, politique, culture, art de vivre, sciences… autant de secteurs où sont détectés ceux qui pourraient bien être les hommes et les femmes occupant les postes-clés dans les réseaux de demain. Un travail d’analyse que l’Institut Choiseul poursuit à l’international avec son dernier numéro de sa revue Géoéconomie, entièrement refondu, présentant des signatures prestigieuses, au premier rang desquelles Enrico Letta, qui a eu le temps d’y signer un article de fond sur « l’Italie, l’Europe et la crise » juste avant d’être nommé Président du Conseil italien la semaine passée. On y trouve également les signatures de Dov Zerah, Edward Luttwak, Ali Ahani, Jean-François Dehecq, Thierry Pouch, Jean-Paul Maréchal, Alexander Golts, Christian Gambotti, Camilo Martinez, François Delahaye, Xavier Raufer et Eugène Berg, sans oublier Pierre Buhler et Claude Revel qui furent respectivement les invités de Communication & Influence en mai et juin 2012. Lire la suite

 

N° 41 – Février 2013 – Guerre économique, temps durs et idées molles

Notre pays, qui dispose pourtant d’un fantastique potentiel en matière d’innovation et de créativité, se trouve aujourd’hui littéralement paralysé par la pensée convenue, qui inhibe au quotidien les raisonnements et les comportements. De fait, si nos entreprises veulent reprendre la main dans la guerre économique, elles doivent d’abord commencer par penser et agir autrement. Quand les temps sont durs, il faut en finir avec les idées molles. D’où le recours à l’influence.

Alain Juillet, ancien Haut Responsable à l’Intelligence économique auprès du Premier ministre, et Bruno Racouchot, directeur de Comes Communication, ont ainsi proposé à Ludovic François, professeur à HEC et directeur de la Revue internationale d’intelligence économique, une réflexion de fond portant sur les stratégies d’influence face à la pensée convenue. Elle montre en quoi l’influence constitue, pour les Etats comme pour les entreprises, une arme de choix dans la guerre économique.

Bruno Racouchot, Directeur de Communication & Influence

Télécharger le document

Feuilleter sur Calaméo

 

19 octobre 2012 – Criminologie et décryptage des jeux d’influence

« Le temps des entités strictement criminelles ou idéologiques est fini », explique très pertinemment le criminologue Xavier Raufer dans une tribune publié dans Le nouvel Economiste du 18/10/2012, intitulée « Le temps des hybrides ? » Les organisations criminelles ou terroristes s’imbriquent les unes dans les autres, et savent se tisser des couvertures habiles, où le jeu des idées s’avère prépondérant. Xavier Raufer nous invite donc à décrypter ces nouvelles menaces. Lire la suite

 

N° 26 – Octobre 2011 – Géopolitique, influence et grandes écoles de management : le décryptage de Jean-François Fiorina

Introduire la géopolitique dans le cursus des écoles de management pour mieux permettre aux étudiants de comprendre les réalités du monde : tel est le souhait de Jean-François Fiorina. Directeur de l’ESC (Ecole supérieure de commerce) de Grenoble – l’une des meilleures dans sa catégorie – co-fondateur du Festival de géopolitique, Jean-François Fiorina est un pragmatique. A ses yeux, « la géopolitique, c’est avant tout comprendre pour agir ».

Dans l’entretien qu’il a accordé à Bruno Racouchot, directeur de Comes Communication, Jean- François Fiorina plaide pour un retour au réalisme et précise sa vision en matière de stratégies d’influence et de relations internationales.

Cités dans ce numéro : Pascal Gauchon, Héraclite d’Ephèse, Jean-Marc Huissoud, Alain Juillet, Xavier Raufer.

Télécharger le document

Feuilleter ce document sur Calaméo

Page suivante »
  • Invités :

  • Mots-clefs

  • Infothèque