Lettres mensuelles

 

N°118 – Janvier 2021 – Com’ d’influence, santé et territoires : le décryptage d’Alexandre Lanzalavi et Michel Tsimaratos

La crise sanitaire qui bouleverse notre monde, exige de penser et agir sur de nouveaux modes. « Pour reconstruire, il faut redonner du sens à l’action, et redonner sa place à l’intelligence dans les organisations, loin des clans, du clientélisme et des privilèges ». Visant prioritairement le bien commun, deux professionnels de la santé, Alexandre Lanzalavi, spécialiste en communi­cation, et Michel Tsimaratos, profes­seur d’université praticien hospitalier, viennent de publier Le jour d’après – Le pouvoir de la communication d’in­fluence (préface d’Alain Juillet, Fauves Editions, 2021). Implantés dans la ré­gion d’Aix-Marseille, ils veulent inciter les territoires, et particulièrement les métropoles, à s’approprier la logique et les méthodes de la communication d’influence. Une approche originale qui plaide en faveur d’une intelligence économique – spécialement son volet influence – appliquée au niveau local. Lire la suite

 

N°117 – Décembre 2020 – Censure et autocensure vs débats d’idées et jeux d’influence : le décryptage d’Alain de Benoist

« La censure n’est plus principalement le fait des pouvoirs publics, mais des grands médias. » Si l’on ajoute à ce constat la bonne conscience que reven­diquent les censeurs contemporains et la férule du « politiquement correct » venu d’outre-Atlantique, on tient là les trois facteurs-clés expliquant la nature réelle du système de censure et auto­censure qui, aujourd’hui, verrouille de plus en plus notre société. Tel est en tout cas le constat dressé par l’es­sayiste Alain de Benoist dans l’un de ses récents ouvrages, La chape de plomb – Une déconstruction des nouvelles censures (Editions La Nouvelle Librai­rie, 2020). Celui qui s’impose depuis plus de quarante ans comme l’un des acteurs majeurs des débats d’idées en France livre ici un réquisitoire sévère. Lire la suite

 

N°116 – Novembre 2020 – Soft PowerS, ces méthodes-clés de domination dans la guerre économique systémique : le décryptage de Nicolas Moinet

« La guerre économique systémique est un mode de domination qui évite de recourir à l’usage de la puissance militaire pour imposer une suprématie durable. » Cet aphorisme de Christian Harbulot constitue le fil rouge du second volume des Sentiers de la guerre économique, intitulé Soft PowerS, signé Nicolas Moinet, professeur des universités à l’Institut d’administration des entreprises de Poitiers. Nicolas Moinet livre ici en avant-première la teneur de son livre qui sortira le 21 janvier prochain en librairie (VA Editions). Le Soft Power est polymorphe, d’où le S ajouté dans le titre à Power. Comment tombons-nous sous la férule de ce « pouvoir feutré qui nous enveloppe de toute part » ? Quels sont les modes opératoires des différents Soft PowerS ? Quid de l’attitude de la France dans ces jeux communicationnels et informationnels, qui se déroulent sur des échiquiers invisibles ?… Lire la suite

 

N°115 – Octobre 2020 – Survivre à la guerre économique : espionnage, influences, ingérences, fraudes… le décryptage d’Olivier de Maison Rouge

C’est un solide vade-mecum de la guerre économique, accessible à tous et fort concret, que propose maître Olivier de Maison Rouge avec son Survivre à la guerre économique (VA Editions, 2020). Qu’on en juge à l’intitulé des chapitres proposés : ingérences économiques et espionnage industriel, guérillas informationnelles et réputationnelles, risques conformité et RSE ou la morale asymétrique des affaires, insécurités numériques, fraudes et déstabilisations financières… Suit un manuel de survie à la guerre économique soigneusement détaillé, sans oublier un autodiagnostic des mesures à mettre en place quant à la protection du patrimoine informationnel. Lire la suite

 

N°114 – Septembre 2020 – Presse, antipresse, fétichisme technologique… au cœur de la guerre informationnelle : le décryptage de Slobodan Despot

Slobodan Despot, penseur et écrivain d’origine serbe vivant en Suisse, aussi à l’aise en français et serbo-croate qu’en anglais ou russe, est sans conteste l’un des plus fins analystes européens des questions informationnelles et des techniques d’influence. Son site dédié à ces thématiques, lancé en 2015, https://antipresse.net/, publie une lettre hebdomadaire de haute tenue, Antipresse, où les lecteurs de Communication & Influence feront leur miel. Marchant sur les brisées de l’Américain Theodore Roszak qui dès l’aube des années 1990 avait dénoncé les visées de puissance de la « Secte informatique », Slobodan Despot met en relief le fonctionnement de la « Machine à gouverner » qui étouffe nos sociétés via la maitrise exclusive des canaux informationnels et le formatage des perceptions via la saturation par les données, le data glut. Lire la suite

 

N°113 – Juillet 2020 – Marché de l’art et opérations d’influence sur fond d’affrontements géopolitiques : le décryptage d’Aude de Kerros

« Si la guerre froide culturelle a été gagnée par une ruse sémantique, l’hégémonie américaine de l’art s’est installée grâce à une ruse financière. Dans leurs stratégies de domination, les deux jeux d’influence ont réussi à dévaluer les arts civilisationnels. » Spécialiste reconnue du monde de l’art, artiste elle-même, ayant sillonnée le monde par plaisir et pour y exposer ses gravures, Aude de Kerros est aussi connue pour ses analyses rigoureuses sur le marché de l’art, lequel a de tout temps été un vecteur-clé du soft power et des jeux d’influence dans la sphère complexe des relations internationales.   Lire la suite

 

N°112 – Juin 2020 – L’Ecole de pensée sur la guerre économique face aux affrontements informationnels et communicationnels

L’Ecole de pensée sur la guerre économique a vu le jour en France l’an passé. Sous la houlette de Christian Harbulot – le fondateur de l’Ecole de Guerre Economique – Eric Delbecque,  Ali Laïdi, Nicolas Moinet et Olivier de Maison Rouge se sont retrouvés autour d’un constat : « pour contenir les excès de la guerre économique et analyser avec lucidité les rapports de force économique, il est devenu nécessaire de penser autrement et de sortir du confort de pensée dans lequel nous nous sommes habitués à analyser l’évolution du monde depuis des décennies ».

A leurs yeux, la guerre économique systémique qui fait rage à l’échelle planétaire est d’autant plus périlleuse qu’elle « est un mode de domination qui évite de recourir à l’usage de la puissance militaire pour imposer une suprématie durable ». Ces cinq professionnels faisant autorité dans le monde de l’intelligence économique (IE) entendent ainsi penser l’économie sans l’économisme. Lire la suite

 

N°111 – Mai 2020 – Chine/Etats-Unis ? Sortie de crise ?… La guerre économique systémique comme grille de décryptage

Covid-19. Guerre larvée Chine/Etats- Unis. Panique diplomatique, politique, économique. Anticipant la crise, des chercheurs liés à l’EGE (Ecole de Guerre Economique) ont, sous la houlette de Christian Harbulot, lancé ce printemps les Cahiers de la Guerre Economique (CGE), mettant en avant le concept de guerre économique systémique. Lire la suite

 

N°110 – Avril 2020 – Covid-19 et opérations d’influence, les mutations de la fonction information : le décryptage d’Henri Dou

Professeur émérite de l’université d’Aix- Marseille, Henri Dou a été l’un des pionniers de l’intelligence économique (IE) en France, notamment en créant dès 1989 le premier DEA d’information stratégique et de veille technologique. Ingénieur de formation, docteur en sciences physiques et chimiques, ancien directeur de recherche au CNRS, professeur en sciences de l’information et de la communication, omniprésent à l’international, Henri Dou adore disséquer les systèmes complexes. Auteur de centaines d’articles universitaires, il a récemment publié, en compagnie de Philippe Clerc et d’Alain Juillet L’intelligence économique du futur (vol. 1, Une nouvelle intelligence opérationnelle, vol. 2, Une nouvelle approche de la fonction information, Iste Editions, 2018). Lire la suite

 

N° 109 – Mars 2020 – Crise mondiale, jeux d’influence et affrontements géopolitiques : le décryptage de Xavier Guilhou

Ancien responsable de la DGSE dans les années 1980, puis fortement engagé dans la montée en puissance des opé­rations spéciales (COS) dans les années 1990, Xavier Guilhou est un spécialiste reconnu de la prévention des risques, de la gestion des crises et de l’aide à la décision stratégique. Il a ainsi participé à titre civil et militaire à plus d’une tren­taine de crises internationales et à plu­sieurs conflits sous mandats UE, ONU, OTAN. Docteur ès Lettres et Sciences humaines, fin connaisseur du monde de l’entreprise, Xavier Guilhou a mis sa vie durant son savoir-faire au service de la France, de sa diplomatie – notam­ment humanitaire-, de ses armées, et de son commerce extérieur. Lire la suite

Page suivante »
  • Invités :

    Patricia Adam
    Alain Bauer
    Philippe Baumard
    Alain de Benoist
    Henri Bentégeat
    Philippe Bilger
    Pierre Boisserie
    Charles-Edouard Bouée
    Eric Branca
    Rony Brauman
    Pierre Buhler
    José Bustani
    Bernard Carayon
    Jean-Yves Carfantan
    Hugues Cazenave
    Gérard Chaliand
    Yves Christen
    Jean-François Colosimo
    André-Paul Comor
    Pierre Conesa
    Christian Coutenceau
    Dominique David
    Eric Delbecque
    Eric Denécé
    Général Vincent Desportes
    Slobodan Despot
    Hadrien Desuin
    Nicolas Dolo
    Henri Dou
    Gérard-François Dumont
    Bernard Esambert
    Pierre Fayard
    Jean-François Fiorina
    Michel Foucher
    Jérôme Fourquet
    Ludovic François
    Franck Galland
    Marie-France Garaud
    Valérie Gaschignard
    Jean-François Gayraud
    Pascal Gauchon
    Sylvain Gouguenheim
    Michel Goya
    Xavier Guilhou
    Christian Harbulot
    Jean-Vincent Holeindre
    Jean-Marc Huissoud
    François-Bernard Huyghe
    Alain Juillet
    Hervé Juvin
    Olivier Kempf
    Aude de Kerros
    Frédéric Lacave
    Yves Lacoste
    Alexandre Lanzalavi
    Patrice Lefort-Lavauzelle
    Erik L’Homme
    Gilles Lipovetsky
    Pascal Lorot
    Florian Louis
    Didier Lucas
    Jean de Maillard
    Olivier de Maison Rouge
    Thierry Marx
    Michel Maffesoli
    Olivier Marleix
    Jean-Dominique Merchet
    Flavio Werneck Meneguelli
    Nicolas Moinet
    Thibault de Montbrial
    Thierry de Montbrial
    Martin Motte
    Jean-Baptiste Noé
    Laurent Obertone
    Rémy Pautrat
    Jean-Paul Picaper
    Frédéric Pichon
    Frédéric Pierucci
    Frédéric Pons
    Bruno Racouchot
    Mériadec Raffray
    Son Excellence l’Ambassadeur Octavio Rainho
    Xavier Raufer
    Claude Revel
    Ingrid Riocreux
    Général Christophe de Saint Chamas
    Frédéric de Saint-Sernin
    Claude de Saint Vincent
    Philippe Schleiter
    David Simonnet
    Carlos-Ivan Simonsen
    Guy Teissier
    Nicolas Tenzer
    Hervé Théry
    Henri Thomé
    Denis Tillinac
    Michel Tsimaratos
    Roger Vandomme
    Hubert Védrine
    Pierre Verluise
  • Mots-clefs

  • Infothèque