Lettres mensuelles

 

N°124 – Juillet 2021 – Stratégies-réseaux et opérations d’influence : piloter l’intrication du numérique et du réel. Le décryptage de Christian Marcon

Qu’est-ce qu’un réseau ? Quelles en sont les forces et les limites ? Que signifie « faire du réseau » ? Qu’est-ce qui distingue l’influence de la manipulation dans les forces à l’œuvre au sein des réseaux ?… Professeur des universités en sciences de l’information et de la communication à l’IAE-Université de Poitiers, Christian Marcon vient, en compagnie de son collègue Nicolas Moinet, de publier Stratégies Réseaux (VA Editions, 2021). Pour eux, toute action réseau, numérique ou pas, exige au préalable d’avoir une stratégie et quelque chose à dire. Sans quoi, cela tourne à vide. De plus, le réseau n’est pas seulement numérique. C’est son intrication avec le réel qui crée une dynamique vertueuse. A leurs yeux, « développer un réseau, ce n’est pas constituer un stock, mais créer du mouvement. Un mouvement qui passe par vous au lieu de vous ignorer. » De fait, le réseau apporte et engage tout à la fois. Lire la suite

 

N°123 – Juin 2021 – La stratégie d’influence du faible au fort de Viktor Orbán et du groupe de Visegrad : le décryptage de Thibaud Gibelin

Qui connaît la Hongrie ? Personne ou presque. Sait-on que Budapest et ses alliés du groupe de Visegrad (Pologne, Tchéquie, Slovaquie) « pèsent » géographiquement et démographiquement peu ou prou le même poids que la France métropolitaine ? Et que si l’on y adjoint les pays de l’espace dit des « trois mers », c’est d’un ensemble géopolitique de près de 150 millions de personnes dont il est question ? Diplômé en Sciences politiques, bon connaisseur du Parlement européen, Thibaud Gibelin est doctorant entre Paris et Budapest. A partir des travaux de sa thèse, il vient de publier Pourquoi Viktor Orbán joue et gagne – Résurgence de l’Europe centrale (Fauves Editions, 2020). Illibéralisme, modernité ethnonationale, diplomatie religieuse, ouverture à l’Est… avec leurs idées hors normes, Viktor Orbán et ses alliés se situent hors « mainstream ». Pourtant, ils semblent jouer gagnants. Pourquoi ?  Lire la suite

 

N°122 – Mai 2021 – La géographie politique entre puissance et influence : le décryptage de Michel Foucher

Géographe et diplomate, Michel Foucher est une personnalité atypique que les lecteurs de Communication & Influence avaient pu découvrir en avril 2014 suite à la publication de son Atlas de l’influence française au XXIème siècle. Dans son dernier ouvrage Arpenter le monde – Mémoires d’un géographe politique (Robert Laffont, 2021), il nous rapporte et analyse un demi-siècle d’expériences à travers 125 pays. Pour Michel Foucher, on peut anticiper les crises si l’on sait décrypter l’imaginaire des peuples. Aussi, il ne peut y avoir de politique de puissance sans une compréhension fine des mécanismes de l’influence. Professeur à l’Ecole normale supérieure, directeur de formation à l’Institut des hautes études de défense nationale, ancien conseiller du ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, Michel Foucher a aussi été ambassadeur de France. Lire la suite

 

N°121 – Avril 2021 – Guerres perdues et reflux de l’Occident : les clés mentales qui paralysent la puissance. Le décryptage de Gérard Chaliand.

Des guérillas au reflux de l’Occident (Passés/Composés, 2020), est un livre-témoignage qui met en perspective un demi-siècle d’immersion au sein des mouvements de libération et/ou révolutionnaires sur notre planète. Il est le fruit de l’expérience du stratégiste et géopoliticien Gérard Chaliand, l’un des meilleurs spécialistes au monde de ces questions. Issu de l’extrême-gauche anticolonialiste, il livre ici ses mémoires et réflexions sur le basculement du monde, qui voit aujourd’hui surgir la Chine et ses voisins comme un nouveau pôle de puissance planétaire, en même temps que s’effondre un Occident rongé par son mal-être, qui refuse de se battre et s’enferme dans ses illusions. Pour lui, les raisons de notre faiblesse et de notre reflux sur la scène internationale sont à chercher avant tout dans les process mentaux qui ont modifié en profondeur notre manière de penser et d’être-au-monde. Lire la suite

 

N°120 – Mars 2021 – Affrontements informationnels et guerre systémique : le décryptage de Raphaël Chauvancy

« Il n’y aura pas de renaissance, ni même de maintien, de la puissance française si elle ne se dote pas d’organes d’influence synergétiques et n’investit pas les espaces immatériels. » Officier supérieur des Troupes de marine, Raphaël Chauvancy vient de signer Les nouveaux visages de la guerre – Comment la France doit se préparer aux conflits de demain (VA Editions, janvier 2021). L’intérêt de sa démarche est qu’elle s’inscrit dans le cadre conceptuel de la guerre systémique, telle que définie par Christian Harbulot. Mettant l’accent sur les nouveaux enjeux des affrontements informationnels, pointant le rôle des idées comme forces majeures à inscrire dans les raisonnements stratégiques, Raphaël Chauvancy intègre pleinement la dimension de l’immatériel dans les conflits en gestation et plaide pour une politique d’influence résolument offensive.  Lire la suite

 

N°119 – Février 2021 – Guerre économique et stratégies d’influence : et si notre talon d’Achille était notre mental ? Le décryptage de Jean-Louis Tertian

Et si, dans la guerre économique et les problématiques stratégiques auxquelles nous nous trouvons confrontés, nous souffrions avant tout d’un déficit de lucidité, de courage et de confiance ? Contrôleur général au sein des ministères économiques et financiers, fin connaisseur des arcanes de Bruxelles et de la Commission européenne, Jean-Louis Tertian a piloté le Service de coordination à l’intelligence économique de Bercy. Il vient de publier L’intelligence économique : un état d’esprit (Editions du Palio, janvier 2021, préface de l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin). Selon lui, pour relever les défis qui leur sont posés, tant dans les sphères civiles que militaires, les Français doivent impérativement changer de mentalité, accepter d’ouvrir les yeux et se confronter au réel en faisant preuve de pragmatisme. Autrement dit, une mue délicate ! Lire la suite

 

N°118 – Janvier 2021 – Com’ d’influence, santé et territoires : le décryptage d’Alexandre Lanzalavi et Michel Tsimaratos

La crise sanitaire qui bouleverse notre monde, exige de penser et agir sur de nouveaux modes. « Pour reconstruire, il faut redonner du sens à l’action, et redonner sa place à l’intelligence dans les organisations, loin des clans, du clientélisme et des privilèges ». Visant prioritairement le bien commun, deux professionnels de la santé, Alexandre Lanzalavi, spécialiste en communi­cation, et Michel Tsimaratos, profes­seur d’université praticien hospitalier, viennent de publier Le jour d’après – Le pouvoir de la communication d’in­fluence (préface d’Alain Juillet, Fauves Editions, 2021). Implantés dans la ré­gion d’Aix-Marseille, ils veulent inciter les territoires, et particulièrement les métropoles, à s’approprier la logique et les méthodes de la communication d’influence. Une approche originale qui plaide en faveur d’une intelligence économique – spécialement son volet influence – appliquée au niveau local. Lire la suite

 

N°117 – Décembre 2020 – Censure et autocensure vs débats d’idées et jeux d’influence : le décryptage d’Alain de Benoist

« La censure n’est plus principalement le fait des pouvoirs publics, mais des grands médias. » Si l’on ajoute à ce constat la bonne conscience que reven­diquent les censeurs contemporains et la férule du « politiquement correct » venu d’outre-Atlantique, on tient là les trois facteurs-clés expliquant la nature réelle du système de censure et auto­censure qui, aujourd’hui, verrouille de plus en plus notre société. Tel est en tout cas le constat dressé par l’es­sayiste Alain de Benoist dans l’un de ses récents ouvrages, La chape de plomb – Une déconstruction des nouvelles censures (Editions La Nouvelle Librai­rie, 2020). Celui qui s’impose depuis plus de quarante ans comme l’un des acteurs majeurs des débats d’idées en France livre ici un réquisitoire sévère. Lire la suite

 

N°116 – Novembre 2020 – Soft PowerS, ces méthodes-clés de domination dans la guerre économique systémique : le décryptage de Nicolas Moinet

« La guerre économique systémique est un mode de domination qui évite de recourir à l’usage de la puissance militaire pour imposer une suprématie durable. » Cet aphorisme de Christian Harbulot constitue le fil rouge du second volume des Sentiers de la guerre économique, intitulé Soft PowerS, signé Nicolas Moinet, professeur des universités à l’Institut d’administration des entreprises de Poitiers. Nicolas Moinet livre ici en avant-première la teneur de son livre qui sortira le 21 janvier prochain en librairie (VA Editions). Le Soft Power est polymorphe, d’où le S ajouté dans le titre à Power. Comment tombons-nous sous la férule de ce « pouvoir feutré qui nous enveloppe de toute part » ? Quels sont les modes opératoires des différents Soft PowerS ? Quid de l’attitude de la France dans ces jeux communicationnels et informationnels, qui se déroulent sur des échiquiers invisibles ?… Lire la suite

 

N°115 – Octobre 2020 – Survivre à la guerre économique : espionnage, influences, ingérences, fraudes… le décryptage d’Olivier de Maison Rouge

C’est un solide vade-mecum de la guerre économique, accessible à tous et fort concret, que propose maître Olivier de Maison Rouge avec son Survivre à la guerre économique (VA Editions, 2020). Qu’on en juge à l’intitulé des chapitres proposés : ingérences économiques et espionnage industriel, guérillas informationnelles et réputationnelles, risques conformité et RSE ou la morale asymétrique des affaires, insécurités numériques, fraudes et déstabilisations financières… Suit un manuel de survie à la guerre économique soigneusement détaillé, sans oublier un autodiagnostic des mesures à mettre en place quant à la protection du patrimoine informationnel. Lire la suite

Page suivante »
  • Invités :

    Patricia Adam
    Alain Bauer
    Philippe Baumard
    Alain de Benoist
    Henri Bentégeat
    Philippe Bilger
    Pierre Boisserie
    Charles-Edouard Bouée
    Eric Branca
    Rony Brauman
    Pierre Buhler
    José Bustani
    Bernard Carayon
    Jean-Yves Carfantan
    Hugues Cazenave
    Gérard Chaliand
    Raphaël Chauvancy
    Yves Christen
    Jean-François Colosimo
    André-Paul Comor
    Pierre Conesa
    Christian Coutenceau
    Dominique David
    Eric Delbecque
    Eric Denécé
    Général Vincent Desportes
    Slobodan Despot
    Hadrien Desuin
    Nicolas Dolo
    Henri Dou
    Gérard-François Dumont
    Bernard Esambert
    Pierre Fayard
    Jean-François Fiorina
    Michel Foucher
    Jérôme Fourquet
    Ludovic François
    Michel Foucher
    Franck Galland
    Marie-France Garaud
    Valérie Gaschignard
    Jean-François Gayraud
    Pascal Gauchon
    Thibaud Gibelin
    Sylvain Gouguenheim
    Michel Goya
    Xavier Guilhou
    Christian Harbulot
    Jean-Vincent Holeindre
    Jean-Marc Huissoud
    François-Bernard Huyghe
    Alain Juillet
    Hervé Juvin
    Olivier Kempf
    Aude de Kerros
    Frédéric Lacave
    Yves Lacoste
    Alexandre Lanzalavi
    Patrice Lefort-Lavauzelle
    Erik L’Homme
    Gilles Lipovetsky
    Pascal Lorot
    Florian Louis
    Didier Lucas
    Jean de Maillard
    Olivier de Maison Rouge
    Thierry Marx
    Michel Maffesoli
    Christian Marcon
    Olivier Marleix
    Jean-Dominique Merchet
    Flavio Werneck Meneguelli
    Nicolas Moinet
    Thibault de Montbrial
    Thierry de Montbrial
    Martin Motte
    Jean-Baptiste Noé
    Laurent Obertone
    Rémy Pautrat
    Jean-Paul Picaper
    Frédéric Pichon
    Frédéric Pierucci
    Frédéric Pons
    Bruno Racouchot
    Mériadec Raffray
    Son Excellence l’Ambassadeur Octavio Rainho
    Xavier Raufer
    Claude Revel
    Ingrid Riocreux
    Général Christophe de Saint Chamas
    Frédéric de Saint-Sernin
    Claude de Saint Vincent
    Philippe Schleiter
    David Simonnet
    Carlos-Ivan Simonsen
    Guy Teissier
    Nicolas Tenzer
    Jean-Louis Tertian
    Hervé Théry
    Henri Thomé
    Denis Tillinac
    Michel Tsimaratos
    Roger Vandomme
    Hubert Védrine
    Pierre Verluise
  • Mots-clefs

  • Infothèque