N° 19 – Mai 2010 – La géopolitique, pour comprendre les nouveaux enjeux ; Le Festival de géopolitique de Grenoble ; La géopolitique, grille de décryptage du réel ; Géopolitique et guerre économique : reprendre l’offensive ; Vidal de La Blache, géographe de science et d’influence.

Publié le 5 mai 2010 par Bruno Racouchot

La tenue du second Festival de géopolitique de Grenoble, les 28, 29 et 30 mai, permet de comprendre quelle utilité présente cette discipline, pour les universitaires comme pour les entreprises. Elle exige de voir le monde tel qu’il est et non tel que nous souhaiterions qu’il soit. La géopolitique est saine parce qu’elle fait appel à notre sens des réalités, à notre pragmatisme. Elle nous invite à retrouver un nouvel état d’esprit. De fait, la géopolitique est un fabuleux vecteur d’influence.

Jean-François Fiorina et Pascal Gauchon ont créé en 2009 le Festival de géopolitique et de géoéconomie de Grenoble. Jean-François Fiorina est le directeur de l’Ecole Supérieure de Commerce de Grenoble. Pascal Gauchon dirige la collection Major aux PUF, Presses Universitaires de France. Normalien, agrégé d’histoire, il est également le directeur de Prépasup, institut d’enseignement supérieur privé spécialisé dans les préparations Sciences Po et HEC.

Cités dans ce numéro : Nicolas Baverez, Vincent Berdoulay, Gérard-François Dumont, Bernard Esambert, Jean-François Fiorina, Michel Foucher, Pascal Gauchon, Christian Harbulot,Yves Lacoste, Philippe Moreau Defarges, Friedrich Ratzel, André-Louis Sanguin, Olivier Soubeyran, Hubert Védrine,  Paul Vidal de La Blache.

Télécharger le document

Partagez cet article
    • Invités :

    • Mots-clefs

    • Infothèque