18 juin 2014 – Force du paradoxe, stratégie et jeux d’influence

Publié le 18 juin 2014 par Bruno Racouchot

« Pourquoi les meilleures intentions aboutissent si souvent à produire leur contraire ? Pourquoi les espoirs les plus fondés débouchent-ils sur des résultats inversés ?  Pourquoi le bel amour se mue-t-il en cauchemar ? Pourquoi l’Internet libertaire viole-t-il au final les libertés individuelles ? Pourquoi les idéaux révolutionnaires enfantent-ils l’autoritarisme ? Pourquoi des équipes autrefois soudées par les valeurs d’un projet se délitent-elles ? »… On pourrait multiplier à l’infini ces interrogations. Car comme le notent Pierre Fayard et Eric Blondeau, « la liste de ces paradoxes bien connus est sans limite, mais pourquoi et comment fonctionnent-ils ? ». Spécialiste de stratégie et fin connaisseur de la pensée de Sun Tzu, professeur des universités à l’Institut d’Administration des Entreprises de Poitiers, Pierre Fayard vient de signer avec Eric Blondeau, spécialiste des mécanismes comportementaux et décisionnels, La force du paradoxe – En faire une stratégie ? (Dunod, 255 p., 22 €), un ouvrage qui intéressera ceux qui cherchent à comprendre les mécanismes des jeux d’influence dans les relations humaines. 

Construit sur la trame d’historiettes divertissantes mais réalistes, ce traité plein de bon sens se lit facilement. Et les enseignements à tirer ne manquent pas, qui doivent nous inciter à la recherche de cet équilibre si cher aux Grecs de l’Antiquité. Or, le danger du paradoxe est de nous enfermer dans nos obsessions, nos illusions, quand ce n’est pas notre ego. « Le mieux est l’ennemi du bien, qui trop embrasse mal étreint, rappellent les proverbes. A trop vouloir contrôler, on renforce l’émergence de stratégies déviantes impossibles à cerner, et qui finissent par s’imposer, alors que leurs effets vont à l’encontre des intentions initialement annoncées. L’illusion d’une maîtrise absolue se nourrit de l’obsession que tout doit être scrupuleusement organisé pour vivre rassuré dans un monde prévisible, sans surprise, et surtout sans douleur. Le paradoxe ramène à la réalité. Tel Janus, il se déploie dans ce hiatus entre les exigences d’un ego qui ne tolère pas que le monde soit autrement que ce qu’il voudrait qu’il soit, et la réalité qui n’attend pas ses leçons pour exister. » Ce que proposent Pierre Fayard et Eric Blondeau, c’est d’utiliser de façon intelligente la force du paradoxe, pour qu’il soit non un handicap, mais un atout. Le paradoxe peut donc s’imposer comme une formidable carte à utiliser dans les jeux d’influence entre les êtres humains. Ceux qui connaissent bien Pierre Fayard ne seront pas étonnés de sa démarche. Retourner la force de l’autre à son profit, il connaît. Tout à la fois fin, puissant et souriant, l’homme est ceinture noire 4e dan d’aïkido…

Bruno Racouchot, Directeur de Communication & Influence

La force du paradoxe – En faire une stratégie ?

Pour en savoir plus sur les écrits de Pierre Fayard, le blog Comprendre et appliquer Sun Tzu

 

Partagez cet article
    • Invités :

      Patricia Adam
      Alain Bauer
      Philippe Baumard
      Henri Bentégeat
      Philippe Bilger
      Pierre Boisserie
      Charles-Edouard Bouée
      Eric Branca
      Rony Brauman
      Pierre Buhler
      José Bustani
      Bernard Carayon
      Jean-Yves Carfantan
      Hugues Cazenave
      Gérard Chaliand
      Yves Christen
      Jean-François Colosimo
      André-Paul Comor
      Pierre Conesa
      Christian Coutenceau
      Dominique David
      Eric Delbecque
      Eric Denécé
      Général Vincent Desportes
      Hadrien Desuin
      Nicolas Dolo
      Gérard-François Dumont
      Bernard Esambert
      Pierre Fayard
      Jean-François Fiorina
      Michel Foucher
      Jérôme Fourquet
      Ludovic François
      Franck Galland
      Marie-France Garaud
      Valérie Gaschignard
      Jean-François Gayraud
      Pascal Gauchon
      Sylvain Gouguenheim
      Michel Goya
      Xavier Guilhou
      Christian Harbulot
      Jean-Vincent Holeindre
      Jean-Marc Huissoud
      François-Bernard Huyghe
      Alain Juillet
      Hervé Juvin
      Olivier Kempf
      Frédéric Lacave
      Yves Lacoste
      Patrice Lefort-Lavauzelle
      Erik L’Homme
      Gilles Lipovetsky
      Pascal Lorot
      Florian Louis
      Didier Lucas
      Jean de Maillard
      Olivier de Maison Rouge
      Thierry Marx
      Michel Maffesoli
      Olivier Marleix
      Jean-Dominique Merchet
      Flavio Werneck Meneguelli
      Nicolas Moinet
      Thibault de Montbrial
      Thierry de Montbrial
      Martin Motte
      Laurent Obertone
      Rémy Pautrat
      Jean-Paul Picaper
      Frédéric Pichon
      Frédéric Pierucci
      Frédéric Pons
      Bruno Racouchot
      Mériadec Raffray
      Son Excellence l’Ambassadeur Octavio Rainho
      Xavier Raufer
      Claude Revel
      Ingrid Riocreux
      Général Christophe de Saint Chamas
      Frédéric de Saint-Sernin
      Claude de Saint Vincent
      Philippe Schleiter
      David Simonnet
      Carlos-Ivan Simonsen
      Guy Teissier
      Nicolas Tenzer
      Hervé Théry
      Henri Thomé
      Denis Tillinac
      Roger Vandomme
      Hubert Védrine
      Pierre Verluise
    • Mots-clefs

    • Infothèque