4 mai 2014 – Géopolitique et jeux d’influence : lancement de la revue Conflits

Publié le 4 mai 2014 par Bruno Racouchot

Excellente initiative que celle de Pascal Gauchon de lancer Conflits, une revue trimestrielle de géopolitique critique qui retiendra l’attention de tous ceux qui s’efforcent de cerner et comprendre les jeux d’influence sur la scène internationale. « La géopolitique ne s’est-elle pas imposée comme la culture générale du monde moderne ? Aussi est-elle à la mode » constate Pascal Gauchon qui s’en réjouit, mais prévient cependant : « il ne faudrait pas que, en devenant populaire, la géopolitique se banalise. » Pour qu’elle ne soit ni instrumentalisée ni noyée dans l’océan des « bons sentiments », Pascal Gauchon propose que cette approche géopolitique intègre le temps long, les horizons lointains, l’imprévu, le terrain. Bref, qu’elle s’impose de manière globale, intégrant les réalités, prenant en compte les identités, remettant en doute nombre de pseudo-certitudes. En un mot, qu’elle soit une géopolitique du conflit, d’où le nom donné à la revue.Car, rappelle Pascal Gauchon, « le véritable sujet d’étude de la géopolitique, c’est l’antagonisme sous toutes ses formes, les plus innocentes, les plus sournoises mais aussi les plus brutales, ainsi que les équilibres que ces rivalités finissent par générer et qui restent toujours fragiles. Nos compatriotes ont tendance à oublier cette réalité. Nous sommes là pour la rappeler. Sans aimer l’affrontement en tant que tel, mais parce que ceux qui veulent vraiment la paix et la stabilité se doivent de connaître toutes les menaces. » Pascal Gauchon sait de quoi il parle. Pour ceux qui l’ignoreraient, il est tout à la fois directeur de la prestigieuse collection Major aux PUF et président de l’association Anteios regroupant les profs de classes prépa. Le premier n° de Conflits (avril 2014, 84 p., 9,90 €) porte sur le thème de l’Eurasie, qui était en même temps l’axe du 6ème Festival de géopolitique qui s’est tenu en avril à Grenoble, festival dont Pascal Gauchon est l’un des organisateurs. Soutenu par un réseau impressionnant d’experts, Pascal Gauchon a su agréger à ses côtés d’illustres signatures pour soutenir ce beau projet éditorial, au premier rang desquels Yves Lacoste, vu par nombre de spécialistes comme le père de la géopolitique française, l’homme qui lui a permis de sortir de la culpabilisation qui s’attachait à ce concept. Ceux qui posent un regard lucide sur le monde et tente d’en saisir les ressorts intimes, entre hard, soft et smart power, auront à cœur de s’abonner à Conflits pour encourager cette belle et salutaire initiative.

Bruno Racouchot, Directeur de Communication & Influence

Pour s’abonner à la revue Conflits

Partagez cet article
    • Invités :

    • Mots-clefs

    • Infothèque