N° 18 – Mars 2010 – Le miroir afghan ; Guerre et communication : penser autrement ; Guerre et distorsion de perception ; Guerre, représentation et influence ; Hogard, la guerre sur un mode synoptique.

Publié le 5 mars 2010 par Bruno Racouchot

La sphère des relations internationales et la géopolitique n’échappent pas aux jeux de communication et d’influence. Il nous faut parfois revoir nos jugements. Ainsi pour l’Afghanistan. Le livre de Mériadec Raffray récemment publié « Afghanistan – Les victoires oubliées de l’Armée rouge » (Economica), en est l’illustration parfaite. Non, l’Armée rouge n’a pas connu de déroute en 1989. Oui, elle a remporté d’indéniables succès tactiques. Et malgré tout, elle a perdu sur le plan communicationnel. Comment ? Pourquoi ? Et en quoi cela nous concerne-t-il ?

Journaliste, historien de formation, officier de réserve et analyste méticuleux, Mériadec Raffray dissèque pour nous l’intervention soviétique en Afghanistan. Journaliste également, au quotidien Libération, fin connaisseur des arcanes du monde militaire et animateur du blog Secret Défense, Jean-Dominique Merchet explique comment nos préjugés, nos filtres idéologiques, faussent trop souvent la perception que nous avons de la réalité.

Cités dans ce numéro : Marcel Aymé, Général Pierre de Bénouville, Général Nguyen Binh, Général Vincent Desportes, David Galula, Général Jacques Hogard, Charles Lacheroy, Jean-Dominique Merchet, Jean Némo, Mériadec Raffra, Général Michel Stollsteiner, Roger Trinquier, Marie-Catherine Villatoux.

Télécharger le document

Partagez cet article
    • Invités :

    • Mots-clefs

    • Infothèque