5 novembre 2015 – Mémento d’influence pour le chef d’entreprise

Publié le 5 novembre 2015 par Bruno Racouchot

Pointe de diamant de l’intelligence économique, comme l’avait définie Eric Delbecque, (Communication & Influence, n° 28, décembre 2011), l’influence est bien connue des militaires. L’un d’entre eux, un aviateur, le colonel Bruno Mignot, vient de publier un Mémento de stratégie d’influence à usage du dirigeant d’entreprise (L’Harmattan, septembre 2015, 177 p., 20 €) simple, efficace, clair et concis. Son objectif ? Mettre à disposition des dirigeants et managers les ressources offertes par l’influence dans la conduite de leurs affaires, grâce à une méthodologie rigoureuse – au demeurant assez aisée à mettre en œuvre – dérivée des cadres de raisonnement et d’action militaires. 

Bruno Mignot part d’un constat simple. Influencer, c’est changer une perception. « Conscientes, inconscientes ou subliminales, les perceptions se font et se défont par des biais cognitifs tels que la croyance ou l’illusion. Changer une perception, c’est donc s’attacher au registre de l’humain et à l’affect, en visant des schémas mentaux personnels qui sont à la source de mentalités collectives. Et chacun sait comme il est difficile de changer les mentalités ! » L’entreprise a donc tout intérêt à s’approprier les techniques d’influence pour optimiser son développement. Une telle démarche ne concerne pas seulement les grands groupes, mais aussi et surtout les structures plus modestes. Car, « bien plus qu’on ne le croit, l’influence est souvent l’arme la mieux adaptée aux plus faibles car elle vient contrebalancer le pouvoir des forts : elle a en effet un pouvoir égalisateur, surtout depuis l’avènement de l’internet et encore plus depuis l’arrivée en 2003 du Web 2.0. Les PME, voire les ETI, ont donc tout intérêt à y consacrer des ressources pour profiter de son effet multiplicateur. »

Après avoir précisé ce qu’est et ce que n’est pas l’influence – en en dessinant un profil et un périmètre très proches de ce que nous développons dans ces colonnes depuis 2008 – Bruno Mignot déroule un modus operandi  précis, qui va permettre au chef d’entreprise ou aux équipes dirigeantes d’intégrer l’influence dans leur stratégie de développement. Le process de réflexion et d’action proposé par Bruno Mignot, « s’il ressemble à la démarche stratégique classique […], emprunte surtout à la méthode interarmées de planification d’une opération militaire enseignée à l’Ecole de guerre française. » Rien n’est oublié et le néophyte peut donc avancer pas à pas dans l’élaboration de sa stratégie d’influence au profit de son entreprise : description de l’état final recherché ; connaissance de l’état initial ; identification des objectifs secondaires ; détermination des effets à obtenir pour chaque sous-objectif ; analyse des cibles ; rédaction des messages ; choix des relais d’opinion ; détermination des leviers et des modes d’action ; choix des indicateurs ; analyse des résultats… Au final, c’est un viatique robuste que Bruno Mignot glisse dans la besace du dirigeant d’entreprise. Car, comme il l’écrit avec philosophie en conclusion, « pratiquer l’influence n’est certes pas un mode d’action providentiel mais, à y réfléchir, on peut se demander s’il en existe beaucoup d’autres à qui sont confiés les mêmes objectifs de préservation ou de croissance de l’activité d’une entreprise »

Bruno Racouchot, Directeur de Communication & Influence

Références du livre de Bruno Mignot

Partagez cet article
    • Invités :

      Patricia Adam
      Alain Bauer
      Philippe Baumard
      Philippe Bilger
      Pierre Boisserie
      Charles-Edouard Bouée
      Eric Branca
      Rony Brauman
      Pierre Buhler
      José Bustani
      Bernard Carayon
      Hugues Cazenave
      Gérard Chaliand
      Yves Christen
      Jean-François Colosimo
      André-Paul Comor
      Pierre Conesa
      Christian Coutenceau
      Dominique David
      Eric Delbecque
      Eric Denécé
      Général Vincent Desportes
      Hadrien Desuin
      Nicolas Dolo
      Gérard-François Dumont
      Bernard Esambert
      Pierre Fayard
      Jean-François Fiorina
      Michel Foucher
      Ludovic François
      Franck Galland
      Marie-France Garaud
      Valérie Gaschignard
      Jean-François Gayraud
      Pascal Gauchon
      Sylvain Gouguenheim
      Michel Goya
      Xavier Guilhou
      Christian Harbulot
      Jean-Vincent Holeindre
      Jean-Marc Huissoud
      François-Bernard Huyghe
      Alain Juillet
      Hervé Juvin
      Olivier Kempf
      Frédéric Lacave
      Yves Lacoste
      Patrice Lefort-Lavauzelle
      Erik L’Homme
      Gilles Lipovetsky
      Pascal Lorot
      Florian Louis
      Didier Lucas
      Jean de Maillard
      Olivier de Maison Rouge
      Thierry Marx
      Michel Maffesoli
      Jean-Dominique Merchet
      Flavio Werneck Meneguelli
      Nicolas Moinet
      Thibault de Montbrial
      Thierry de Montbrial
      Martin Motte
      Laurent Obertone
      Rémy Pautrat
      Jean-Paul Picaper
      Frédéric Pichon
      Frédéric Pons
      Mériadec Raffray
      Son Excellence l’Ambassadeur Octavio Rainho
      Xavier Raufer
      Claude Revel
      Ingrid Riocreux
      Général Christophe de Saint Chamas
      Frédéric de Saint-Sernin
      Claude de Saint Vincent
      Philippe Schleiter
      David Simonnet
      Carlos-Ivan Simonsen
      Guy Teissier
      Nicolas Tenzer
      Hervé Théry
      Henri Thomé
      Denis Tillinac
      Roger Vandomme
      Hubert Védrine
      Pierre Verluise
    • Mots-clefs

    • Infothèque